Accessibilité web | Comment améliorer l'accessibilité d'un site web ?

Les personnes souffrant d’un handicap visuel, auditif, moteur ..  veulent vous connaitre. Votre site le leur permet-il ?

Améliorer l’accessibilité de votre site web vous permettra :

– de rendre la vie plus facile aux personnes souffrant de handicap et c’est déja une bonne raison.
– d’ouvrir votre site Internet a beaucoup plus d’internautes. Vous allez toucher un public plus large,
– de respecter la loi.
– d’augmenter le trafic vers votre site, le nombre de visiteurs
– d’augmenter vos conversions.

Agence web près de Pau. Notre objectif est d’améliorer l’accessibilité de votre site internet

Depuis presque 20 ans, nous sommes une agence web spécialisée dans la création de sites internet dans le région de Pau, Pyrénées Atlantiques.

NOTRE PROPOSITION : Nous pouvons vous aider à créer un site Internet WordPress proposant des paramètres d’accessibilité.

Dans cet article, nous aborderons en détails tous les aspects de l’accessibilité numérique. Pour vous devriez vous en soucier ? Quelles sont les normes, les directives .. Comment pouvez-vous évaluer votre site Internet ? Et comment améliorer l’accessibilité de votre site ?

L’accessibilité des sites Internet est un élément important dont on ne parle pas assez. 

L’accessibilité numérique

L’accessibilité numérique

L’accessibilité est la pratique de la conception et du développement de sites Web et de contenus Web qui offrent une excellente expérience à tous les utilisateurs Web et aussi à toutes les personnes handicapées. Plus précisément, les internautes doivent pouvoir : percevoir, comprendre, naviguer et interagir et contribuer au web.

Près d’un milliard de personnes dans le monde utilisent des fonctionnalités d’accessibilité pour naviguer sur les sites internet qu’ils consultent.

L’accessibilité concernant en priorité les personnes atteintes de handicap (déficience visuelle, auditive, handicap cognitifs, temporaires ..) qui ont besoin d’outils pour accéder à Internet, pour consulter des sites d’informations, pour effectuer des achats, pour rester en relation avec leurs proches.

On peut inclure également les personnes souffrant de problème de vision, de dyslexie, de fonction motrice altérée, de perte auditive, de daltonisme, d’autisme, ainsi que les personnes âgées et les personnes ayant des blessures temporaires telles que des blessures à la main ou au bras.

Mais ce n’est pas tout.

Qu’est-ce qui définit exactement un handicap ?

Il existe cinq principaux types de handicaps à considérer :

Déficience physique – fonction motrice faible ou inexistante
La déficience physique, la mobilité font référence à la capacité limitée ou à l’incapacité d’utiliser de manière autonome son corps ou ses extrémités (Contrôle musculaire faible ou limité comme les tremblements, le manque de coordination, amputation d’un membre …)
Ces limitations peuvent être temporaires : bras ou main cassé.
Les personnes âgées sont également sujettes à des troubles de la mobilité.

Si votre site n’est pas accessible l’impact sur l’expérience des utilisateurs à mobilité réduite peut se décrire ainsi :

    • L’utilisation d’une souris devient pénible lorsque les commandes du clavier ne suffisent pas pour naviguer
    • Vos utilisateurs ne peuvent pas accèder à toutes les fonctionnalités de votre site, ni naviguer facilement dans les interfaces
    • Ils ne peuvent terminer les tâches en raison de délais (comme remplir des formulaires en ligne)

Déficience autitive – sourd ou malentendant
Comme : une perte auditive légère à modérée (mal entendant) ou plus importante (surdité)

Les interfaces d’aujourd’hui reposent de plus en plus sur le multimédia. Ainsi, lorsque les sous-titres (ou les transcriptions) ne sont pas fournis, le contenu devient tout simplement inaccessible pour les personnes malentendantes.

Déficience visuelle – malvoyant, aveugle, daltonien
Comme : Problèmes de vision (myopie ou myopie, vision floue), cécité totale ou daltonisme

Pour les utilisateurs malvoyants, il y a quelques interdits qui leur rendent la vie vraiment difficile lorsqu’ils utilisent un ordinateur :

    • Les textes qui ne peuvent être redimensionnés.
    • Des polices de caractères trop petites ou trop difficiles à lire.
    • Des contraste de couleur insuffisant – Certains utilisateurs ont besoin d’un contraste élevé, tandis que d’autres ont besoin d’un contraste faible.
    • L’arrière-plan de votre page web est occupé de motifs ou d’annonces
    • Il faut également éviter d’utiliser uniquement sur la couleur pour transmettre du sens.

Déficience cognitive – dyslexie, autisme, TDAH, etc.
Discours
– incapable de parler ou avoir un trouble de la parole

De plus, nous devons envisager des combinaisons de handicaps, ce qui peut créer des problèmes d’accessibilité encore plus importants.

Les enjeux de l’accessibilité numérique

A qui s’adresse un site accessible ?

L’accessibilité n’est pas réservée uniquement réservée aux personnes handicapées. Elle est également bénéfique pour les utilisateurs qui sont confrontés aux situations suivantes :

  • Utilisateurs de mobiles, de montres intelligentes et tout appareil avec de petits écrans
  • Personnes âgées aux capacités variables et changeantes en raison du vieillissement.
  • Les personnes ayant des «incapacités temporaires» : lunettes perdues, bras cassé…
  • Les utilisateurs ayant des «limitations situationnelles», par exemple en plein soleil ou dans un environnement bruyant ..
  • Les personnes disposant d’une connexion Internet lente ou dont la bande passante est limitée …

En résumé:

L’accessibilité consiste à mettre tous les expériences numériques à la disposition de tous les utilisateurs et internautes, à garantir que l’ensemble des informations diffusées son accessibles et profitent à tout le monde.

Il est essentiel que le Web soit accessible à tous afin de garantir l’égalité des chences. L’accès aux technologies de l’information est défini comme un droit humain fondamental dans la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées – Convention relative des droits des personnes handicapées

Pourquoi se soucier de l’accessibilité de votre site web ?

Mener sa vie sur le web c’est : acheter ses vêtements en ligne, partager des photos sur les réseaux sociax avec ses amis, sa communauté, mener ses opérations bancaires etc…

Des opérations simples et rapides a effectuer pour la plus part d’entre nous mais pas pour tout le monde.

Que se passerait-il si vous n’êtiez pas en mesure de mener toutes ces opérations à bien, que vous ne puissez pas naviguer sur le web, consulter un site Internet, acheter ce que vous souhaitez, consulter une vidéo … ?

D’ou le besoin impératif de se pencher sur les problèmes d’accessibilité rencontrés par les personnes handicapées.

Il existe trois bonnes raisons de se soucier de l’accessibilité d’un site web :

A- Effectuer quelques modifications sur un site pour rendre la vie de personnes plus facile est déja une bonne raison.
B- Vous ouvrez votre site Internet a beaucoup plus d’internaute. Ne soyons pas naïf, votre marché s’agrandit.
C- Il faut respecter la loi.

Les avantages de l’accessibilité web ou d’avoir un site web accessible ?

Internet est devenu une ressource incontournable sur laquelle nous comptons dans notre vie quotidienne. Nous surfons sur Internet pour acheter, préparer nos vacances ou nos loisirs, nous informer sur tous les sujets qui nous intéressent, consulter des vidéos, pour étudier (MOOC), pour chercher un travail ou encore l’ame soeur … Il y a tellement d’opportunités qui s’offrent à nous à travers le web. Grace a Internet les personnes handicapées peuvent continuer à demeurer actif au sein de notre société.

Les personnes handicapées utilisent un large éventail de technologies d’assistance pour les aider à naviguer sur le Web.Mais si les sites Web qu’ils consultent ne sont pas toujours construits correctement correctement. Ils ne peuvent donc pas utiliser ces technologies d’assistance.

L’intégration de l’accessibilité sur votre site Web présente ainsi de nombreux avantages :

  • Votre site web accessible améliore la convivialité de tous les visiteurs handicapés ou non : Car les fonctionnalités qui rendent les sites Web accessibles aux utilisateurs handicapés facilitent également la navigation des internautes non handicapées. Pensez aux internautes plus âgés qui ont moins de motricité en raison du vieillissement ou eux qui souffrent d’un handicap temporaire ..
  • Il améliore votre image : Un site Internet accessible montre aux internautes que vous sous souciez vraiment d’eux. Il montre votre niveau de responsabilité sociale. Et c’est important pour votre image, votre réputation.
  • Il peut vous éviter des complications juridiques : Vous pouvez être lié par des exigences légales relatives à l’accessibilité du Web.
  • Il améliore votre référencement/ SEO : La plupart des moteurs de recherche pourront explorer votre site Web plus facilement si vous intégrez diverses fonctionnalités d’accessibilité, telles que le texte alternatif pour les images, le fil d’ariane, le plan du site .. . Si vous vous assurez que votre site Web est accessible aux personnes handicapées, il sera probablement également accessible aux moteurs de recherche
  • Vous ouvrez votre marché à tout le monde…

L’amélioration de l’accessibilité de votre site est un vrai plus pour votre site Internet et surtout pour votre entreprise.

Quelles sont les règles d’accessibilité numérique ? 

Quelle norme définit l’accessibilité d’un site internet ?

Qu’est-ce que les WCAG ?

Les directives d’accessibilité du contenu Web (WCAG ou Web Content Accessibility Guidelines en anglais) sont un ensemble de normes pour rendre le contenu web plus accessibles. Les directives pour l’accessibilité du contenu Web (WCAG) sont développées via le processus du W3C en collaboration avec des organisations du monde entier, dans le but de fournir une norme commune unique pour l’accessibilité du contenu Web qui réponde aux besoins des individus, des organisations et des gouvernements au niveau international.Les documents WCAG expliquent comment rendre le contenu Web plus accessible aux personnes handicapées.

Le « contenu » Web fait généralement référence aux informations contenues dans une page Web ou une application Web, notamment :

  • des informations naturelles telles que du texte, des images et des sons
  • code ou balisage qui définit la structure, la présentation, etc.

Les normes WCAG sont des bonnes pratiques mises en place par le World Wide Web Consortium (W3C), une organisation qui œuvre pour le développement de normes web.

WCAG 2.0, 2.1, 2.2

WCAG 2.0 – 11 décembre 2008.WCAG 2.1 – 5 juin 2018.WCAG 2.2 – 2021.
WCAG 2.0 et WCAG 2.1 sont des normes techniques stables et référencées.

Principes et recommandations d’accessibilité

Selon les WCAG, le contenu web accessible doit suivre quatre principes : il doit être perceptible, utilisable, compréhensible et robuste.
Treize recommandations relèvent de ces quatre principes – les objectifs généraux en termes d’accessibilité.
Pour pouvoir les appliquer, elles sont accompagnées de critères testables et opérationnels.

Les quatre grands principes

Principe 1 – perceptible : L’information ainsi que les composants de l’interface utilisateur doivent être perceptibles, c’est-à-dire se présenter à l’utilisateur de façon à ce qu’il puisse les percevoir. L’information est-elle présentée de manière à ce que les internautes puissent y accéder et la percevoir avec au moins un de leurs sens ?

Principe 2 – utilisable : Les composants de l’interface utilisateur et de navigation doivent être utilisables. Les utilisateurs peuvent naviguer et trouver le contenu, ils peuvent utiliser l’interface sans souris? Ont-ils suffisamment de temps pour accomplir les tâches et lire le contenu ? Le contenu est-il sûr de provoquer une crise ou une réaction physique?

Principe 3 – compréhensible : tous les utilisateurs doivent être en mesure de comprendre les informations et l’interface utilisateur. Les gens peuvent-ils comprendre à la fois vos informations et comment utiliser votre interface, quelle que soit la manière dont ils accèdent à votre contenu ?

Principe 4 – robuste: les utilisateurs et les différents agents utilisateurs, y compris les technologies d’assistance, doivent être capables de lire et de comprendre le contenu du site web. Toutes sortes d’agents utilisateurs et de technologies d’assistance peuvent-ils interpréter votre interface pour ceux qui l’utilisent ? Allez-vous faire évoluer votre contenu au fur et à mesure que la technologie d’assistance évolue pour vous assurer que les nouvelles technologies peuvent l’interpréter pour ceux qui tentent d’y accéder ?

Les niveaux de conformité

Chaque recommandation WCAG est accompagnée de critères testables. Et chaque critère de succès correspond à un niveau de conformité attribué en fonction de son impact sur l’accessibilité.

Niveau A (le niveau minimum de conformité), la page Web satisfait à tous les critères de réussite de niveau A, ou une version alternative conforme au niveau A est fournie.

Niveau AA, la page Web satisfait à tous les critères de réussite des niveaux A et AA, ou une version alternative conforme au niveau AA est fournie

Niveau AAA, la page Web satisfait à tous les critères de réussite de niveau A, de niveau AA et de niveau AAA, ou une version alternative conforme au niveau AAA est fournie.

(Source : https://www.w3.org/)

Le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité – RGAA Version 4.1

Les services publics, collectivités territoriales et certaines services privés

Les services publics numériques et certains services privés ont l’obligation d’être accessibles de façon équivalente à tout citoyen, qu’il soit ou non en situation de handicap (visuel, auditif, moteur .. ). Un service numérique accessible est plus facile à utiliser pour les personnes handicapées et de meilleure qualité pour tous.

Pour faciliter la mise en œuvre de l’accessibilité numérique, la DINUM édite depuis 2009 le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité – RGAA, créé pour mettre en œuvre l’article 47 de la loi handicap de 2005 et son décret d’application actualisé en 2019. Il fait régulièrement l’objet de nouvelles versions et mises à jour pour s’adapter aux évolutions du Web mais aussi aux changements de normes et réglementations.

La version 4 du RGAA a été arrêtée conjointement par la ministre chargée des personnes handicapées et le ministre chargé du numérique le 20 septembre 2019. Elle est structurée en 2 parties. La première présente les obligations à respecter : elle s’adresse aux juristes, aux référents accessibilité numérique, aux managers et à tous les professionnels du web et de l’accessibilité. La deuxième contient une liste de critères pour vérifier la conformité d’une page web : elle s’adresse aux auditeurs RGAA.

Pour conserver une correspondance la plus correcte possible avec les normes européenne et internationale de référence en accessibilité numérique, une version 4.1 du RGAA a été publiée le 16 février 2021. Elle s’accompagne de notes de révision précisant les éléments de cette mise à jour.

Télécharger le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA) version 4.1 au format PDF (3,1 Mo).

Source : https://www.numerique.gouv.fr/publications/rgaa-accessibilite/

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?

Vous avez un nouveau projet qui doit démarrer ?
Contactez-nous ou appelez le 06 72 27 10 69

Quelle est la nature de votre projet ? Référencement naturel, référencement local, refonte ou création de site Internet
Back to top